Au delà de votre zone de confort

Vous devez sans doute avoir déjà entendu parler de cet endroit où la progression n’existe pas. Je parle d’une zone que nous connaissons tous très bien.Vivez-vous constamment dans votre zone de confort ? La zone de confort est une place qui est agréable et dans laquelle nous sommes confortables. Par contre, vous devez faire attention aux effets secondaires que celle-ci peut avoir sur votre vie. Vous en apprendrez ici davantage sur la zone de confort et nous verrons comment y sortir en y trouvant du plaisir.

Divorcez de votre amour pour votre zone de confort

Brisez votre zone de confort

Pour commencer, vous devez savoir que vous n’avez pas réellement choisi ce que vous aimez. Nous aimons une chose pour ce qu’elle nous fait ressentir en nous. Ne vous inquiétez pas je vais vous expliquer ce mystère.

En fait, nous aimons ce que nous aimons car ces choses font naitre en nous des émotions qui nous font nous sentir bien. De ce fait, nous nous attachons fortement à certaines choses bien qu’elles ne soient pas nécessairement bonnes pour nous. Ces choses peuvent mêmes parfois être néfastes pour nous, comme l’alcool, la malbouffe et le tabac.

Quel est le lien entre ça et la zone de confort ? Pour tout vous dire, c’est exactement la même chose. Nous aimons ce que nous connaissons car nous savons que nous allons aimer ça si c’est une bonne chose que nous avons déjà expérimenté. Nous savons aussi que ce que nous connaissons déjà est plus sécuritaire comme nous savons à quoi nous attendre. Lorsque nous devons sortir de notre zone de confort, nous avons peur car nous abandonnons le connu pour découvrir l’inconnu. Voici un exemple :

Vous êtes à votre restaurant préféré et vous preniez toujours le même plat car vous l’aimez beaucoup. Cependant, cette fois vous regardez un peu plus le menu et vous découvrez un plat qui semble vous intéresser. Vous hésitez longtemps, très longtemps. Après mûres réflexions, vous finissez par prendre le plat que vous aviez toujours pris par peur que l’autre ne soit pas à la hauteur de vos attentes. Vous reconnaissez-vous dans cet exemple ?

Nous faisons toujours les meilleurs choix possibles pour nous avec les informations que nous avons. Par conséquent, comment faire le meilleur choix possible si nous n’allons jamais chercher de nouvelles informations ? Si vous restez constamment en couple avec votre zone de confort, vous ne découvrirez jamais ce que le monde a de meilleur à vous offrir.

Zone de confort = Zone de stagnation insignifiante

Nous ne progressons pas en faisant ce que nous avons toujours fais. En restant dans notre zone de confort, nous pouvons avoir la certitude de faire ce qu’il y a de mieux pour nous. En revanche, c’est la certitude de faire quelque chose de soi-disant « bien » qui nous nuit. Parce que peu importe ce que vous croyez, vous aurez toujours raison selon votre point vue. En ayant la croyance qu’il est difficile de sortir de votre zone de confort, vous aurez toujours raison car plus vous y croyez, plus celle-ci se renforcera. Plus nous renforçons nos croyances sur quelque chose, moins nous devenons réceptif à l’idée d’expérimenter ce qui pourrait être plus bénéfique pour nous et notre développement.

Par ailleurs, c’est majoritairement à l’extérieur de notre zone de confort que nous vivons nos plus belles expériences. Pensez-y un instant, quand vous écoutez un film, quelles sont les moments qui vous marquent le plus ? Évidemment, ce sont les moments qui vous procurent de fortes émotions. C’est absolument la même chose dans la vie. Lorsque nous faisons des choses qui mettent notre courage au défi, cela nous marquent et ainsi se créent les souvenirs. Inversement, lorsque vous étiez plus jeune, vous souvenez-vous de toutes les heures que vous aviez passé en classe à l’école ? Évidemment, non ! Notre cerveau oublie les informations qui ne lui son pas importantes. Lorsque nous éprouvons de fortes émotions, c’est comme si notre cerveau activait son mode d’enregistrement. Voici une formule pour vous permettre de créer un souvenir : Information + Émotion = Mémoire à long terme.

Si vous voulez avoir une vie avec le plus de moments inoubliables possibles, dites au-revoir à votre zone de confort.

Les grandes choses ne se produisent jamais dans ta zone de confort.

Voyez le « pire » comme un optimiste

Quand y pense bien, le pire scénario qui puisse nous arriver en sortant de notre zone de confort, c’est rien. L’idée que nous nous faisons du pire est uniquement une question de perception. Si vous voulez vraiment faire quelque chose, mais que cela vous fais peur, j’ai une solution pour vous. Bien que cela puisse vous sembler fou, pensez au pire d’une manière optimiste. Voyons à quoi ça ressemble plus concrètement.

Situation : Vous venez de vous faire mettre à la porte de votre travail.

Pensée ordinaire :

– C’est vraiment chiant !

– Mon patron est vraiment un imbécile !

– Je n’ai pas de chance dans la vie !

– Pourquoi ce genre de situation n’arrive qu’à moi ?

Pensée optimiste :

– C’est peut-être une occasion unique pour moi de me trouver un métier qui me plait davantage.

– J’ai plus de temps à ma disposition pour trouver une meilleure manière de faire de l’argent.

– Après tout, ça fera changement de la routine.

– Enfin, un peu d’aventure ! J’ai hâte de découvrir de nouvelles opportunités.

Vous voyez, la situation est absolument la même. Par contre, les réactions sont totalement opposées. Vous avez le choix de la réaction que vous voulez adoptez, choisissez celle favorisera votre dépassement.

Il ne nous est pas possible de déterminer le « pire » si on ne sait pas ce que celui-ci nous apportera ou nous apprendra au final.

Identifiez ce qui vous fait rester dans votre zone de confort

La seule personne qui vous empêche de sortir de votre zone de confort, c’est vous. Les excuses que nous nous donnons sont uniquement là pour nous déresponsabiliser. En acceptant votre responsabilité, vous aurez une meilleure idée de ce qui nuit à votre dépassement. De cette manière, vous parviendrez plus facilement à voir que vous êtes votre plus grand obstacle lorsque vous vous donnez des excuses et que vous y croyez. Vous avez le pouvoir, les excuses n’en n’ont aucun puisque vous n’êtes pas vos excuses !

Conclusion

Enfin, pour parvenir à sortir de votre zone de confort intelligemment, voici les étapes :

1. Mettez un terme à votre relation avec votre zone de confort

2. Comprenez que vous n’avez rien à gagner en restant dans votre zone de confort. De plus, vous ne ressentez pratiquement aucune émotion dans cette zone, donc vous n’aurez aucun souvenir.

3. Changez votre pire scénario en pensant comme un optimiste.

4. Sachez que c’est à vous qu’appartient la responsabilité de vous surpasser.

Allez-vous commencer à vous surpasser. Sinon, quelles actions avez-vous déjà fais pour sortir de cotre zone de confort ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.

five − 5 =

Scroll to top